2018 – Floralies, le jardin extraordinaire

Floralies, le jardin extraordinaire
Les Floralies sont avant tout un magnifique marché aux fleurs. © Crédit photo : Photo archives J.-M. T.

Par Jean-Marie Tinarrage


Pas d’inquiétude, les Floralies sont au mieux de leur forme : l’affluence, la qualité et la diversité des exposants en attestent. Pour les organisateurs, « c’est une très bonne année au niveau horticulture », puisqu’ils seront une bonne cinquantaine (et non 150, comme annoncé précédemment), ce week-end (1), à proposer le meilleur de leurs productions.

Le public aura donc un choix encore plus large au niveau des vivaces, des plantes à massifs (géraniums), de celles à terre de bruyère (camélias), des méditerranéennes (peu gourmandes en eau, comme verveines ou gazanias) et même des carnivores.PUBLICITÉ

Plants et décoration

Pour le plus grand plaisir d’Adeline Cuvier, qui a réalisé la décoration de cette 33e édition, en mettant les carottes à l’honneur, les plants potagers, conventionnels et bio, seront aussi de la fête.

Et pour ajouter le joli au beau, on pourra trouver poterie décorative, mangeoires, hôtels à insectes, sur les stands des artisans, sans oublier motoculture ou coutellerie, pour le greffage.

Trois expositions

Enfin, trois expositions sont à découvrir : à la Grange rouge (Isabelle Duguy, Michel Rozier et Didier Lalanne Estrabaut) ; sur le stand de la Forêt d’art contemporain ; et au musée Graine de forêt, ouvert gratuitement sur les deux journées, avec plant de pin en prime. Un passage s’imposera aussi sur le stand des écoles, qui ont travaillé avec Adeline Cuvier.

<<